Natacha Franceschi

Devenez Qui Vous Êtes Vraiment

L'hypnose pour quoi ?

Se libérer du tabac

Arrêter de fumer. Facilement, rapidement et de façon durable. Le cadre : une séance unique de une heure trente. Le déroulement : la première partie de la séance consiste à mettre en place toutes les stratégies mentales que le patient va pouvoir utiliser pour booster son sevrage tabagique et vaincre ses dernières hésitations à se défaire de son addiction. Dans la deuxième partie, l’inconscient est reprogrammé pour générer chez l’ancien fumeur un nouveau comportement positif pour sa santé et son équilibre intérieur. De même que sont effacés les signaux autrefois déclencheurs de l’envie de fumer. Devenir non fumeur devient une démarche simple, durable, sans effets secondaires et sans aucun recours à des produits de substitution chimiques.

En finir avec les dépendances
Alcoolisme, drogue, jeux... Les plaisirs que procurent les paradis artificiels sont de courte durée. Avec le temps, l’accoutumance favorise la baisse des sensations et la nécessité de consommer toujours plus la substance censée soulager. La personne dépendante ne sait plus comment échapper au sentiment de vide qui finit par l’envahir. Arrêter seul est une gageure. Peu y parviennent durablement. Les thérapies classiques, longues, douloureuses, peuvent décourager celui qui s’est enfin décidé à en sortir. En hypnose, notre proposition est claire : la personne dépendante a besoin d’un soulagement rapide de ses émotions négatives tout en faisant un travail de guérison de son passé affectif. En quelques séances, avec de la constance et de la motivation, elle se libère. L’énergie autrefois piégée par la drogue est remise dans le circuit de la vie.
Gestion du stress
Le stress c’est le mal du siècle. En France on n’a jamais consommé autant d’antidépresseurs, d’anxiolytiques et de somnifères de toute notre histoire. Même si nous vivons à l’heure de la crise économique, comment oublier tous les progrès technologiques, la protection sociale, l’amélioration de nos conditions de vie par rapport aux générations précédentes ? Et pourquoi les populations issues des pays émergeants semblent elles épargnées par ce fléau ? L’anxiété, le stress, les crises d’angoisses incontrôlables qui assaillent nombre d’entre nous ne sont pas anodines. Peu à peu, elles rongent les âmes et les corps. Avec l’hypnose, l’effet est immédiat : on lâche prise avec le mental. Le flot incessant des pensées négatives est stoppé net. En séance, la personne va pouvoir identifier les mécanismes génératifs du stress et les combattre par ses propres ressources de calme intérieur. Il lui sera aussi proposé une série d’exercices simples et concrets pour retrouver à tout moment l’état de paix naturel qui est le sien.
Renaître dans son corps, guérir, soulager la douleur
La douleur, les blessures, la maladie, qu’elle soit bénigne ou grave, nous interroge profondément sur notre condition d’êtres humains. Comment faire quand notre corps nous lâche ? Comment retrouver confiance en la vie quand la mort semble frapper à notre porte ? Maladie signifie « mal à dit », tout ce que nous taisons et qui nous ronge, jusqu’à ce que le symptôme physique se déclare. L’action bénéfique de l’hypnose dans la sédation de la douleur n’est plus à prouver. Aujourd’hui, des médecins anesthésistes l’utilisent pour soulager et effacer la douleur au bloc opératoire. Mais l’hypnose permet aussi d’aller plus loin : dénouer les fils inconscients qui sont à l’origine de la maladie, relancer le système immunitaire, devenir l’acteur de sa guérison. Dans le traitement des cancers, il est prouvé une diminution des effets secondaires des chimiothérapies quand le patient pratique avec assiduité ses exercices de visualisation et d’auto hypnose. Allergies ou problèmes de peau disparaissent parfois en une seule séance.
Transformer ses relations
Les problèmes de couples, le harcèlement moral au travail, les ruptures familiales, les souffrances irrésolues de l’enfance. Qui peut se targuer de ne les avoir jamais connu ? Les thérapies classiques peuvent certes apporter une aide efficace mais il faut attendre longtemps avant d’être réellement soulagé car le travail est surtout intellectuel, mental. Or, c’est notre cerveau inconscient, cerveau émotionnel, qui gère nos relations affectives. La plupart de nos comportements sont en place depuis notre enfance et n’ont tout simplement jamais évolués car ils sont censés nous protéger contre la souffrance. On peut être brillant intellectuellement et se conduire comme un enfant avec les êtres proches. Avec l’hypnose, une palette d’outils thérapeutiques se déploie pour nous permettre de faire grandir cet enfant intérieur perpétuellement en quête d’amour inconditionnel. Pour l’inconscient, le temps n’existe pas : cet enfant est toujours là. Nous pouvons lui parler, le guérir, l’aider à couper les liens transgénérationnels qui pèsent sur son existence comme une croix. Afin qu’il accède enfin à son propre désir, trace un chemin de vie nouveau qui lui ressemble vraiment. C’est un travail passionnant et stimulant car les résultats sont rapides mais il demande aussi un engagement total de la part du patient. C’est un vrai rendez vous avec soi-même qui peut demander jusqu’à une dizaine de séances espacées chacune de trois semaines, le temps d’intégrer les étapes d’évolution.
Tourner la page après un deuil, une séparation
Pour certains, parfois, la vie s’arrête avec la perte d’un être cher. Décès ou séparation. Le corps continue de travailler, manger ou dormir mais l’âme reste figée dans sa douleur. Quand ces personnes vous parlent de l’événement qu’elles ont vécu, cela semble s’être déroulé dans un passé tout récent. On dit communément que le deuil n’a pas été fait. La personne n’a tout simplement pas accepté au niveau intérieur la disparition de l’être aimé. En hypnose, le traitement des deuils est spectaculaire : il suffit souvent d’une seule séance pour voir la personne renaître à elle même et envisager un futur où elle pourra exister pour elle même et faire de nouvelles rencontres.
En finir avec les obsessions
Se laver les mains trente cinq fois par jour, trembler devant une simple araignée, éviter les avions, les voitures, les transports en commun, l’eau, la foule, la nourriture... Toc, phobies, autant de troubles douloureux à porter, d’autant plus que la personne se sent honteuse d’éprouver de telles manifestations jugées « irrationnelles » par son entourage. Pour le cerveau inconscient, rien n’est irrationnel : il y a une logique interne à ces troubles invalidants. Là aussi les résultats sont surprenants. Sous hypnose, le patient devient capable d’aborder l’objet de sa peur sous un angle différent. Il fait un apprentissage nouveau qu’il va « rapporter » dans sa vie quotidienne pour retrouver la paix.
Dépasser ses limites
Les grands champions, les hommes d’affaires, les politiques, les stars du show biz, nombreux sont ceux qui utilisent l’hypnose sans toujours le reconnaître afin d’accroître leurs performances. On voit aussi fleurir des enseignes avec pignon sur rue qui proposent des méthodes d’apprentissage des langues par la relaxation... C’est de l’hypnose ! Préparer un examen, relancer une carrière, assurer une compétition sportive ou tout simplement dépasser ses propres limites c’est facile car l’inconscient est capable de se projeter dans des situations de vie illimitées tout en faisant de nouveaux apprentissages créatifs. Et puis ne dit on pas que les plus belles inventions sont d’abord le fruit de nos rêves ?
Préparer la naissance
Une grossesse épanouie, bien dans sa tête et bien dans son corps qui se transforme. L’objectif est parfois difficile à atteindre car la maternité va souvent de pair avec un état de vulnérabilité. Comme si elle réveillait, chez la femme, la petite fille qu’elle était et toute l’histoire de sa propre filiation. En séance, le travail va consister à verbaliser les craintes liées à l’accouchement, l’arrivée de l’enfant au sein de la famille. En hypnose on va permettre au corps de se reconnecter avec son intelligence intuitive, permettant ainsi le déroulement positif et naturel de tout le processus de la maternité. A terme, c’est aussi la sédation partielle des douleurs liées à l’accouchement. Il est à noter que les femmes ayant préparé la naissance de leur enfant par l’hypnose relatent un accouchement plus facile et plus rapide que les autres, évoquant également un bébé équilibré avec elles ont une bonne interaction.
Gestion du poids
Retrouver la ligne idéale, un rapport équilibré avec l’alimentation, faire rimer plaisir avec santé... Si c’était si facile nous ne croulerions pas sous les tonnes de livres, magazines, sites internet, consacrés au très lucratif domaine de la minceur ! Combien d’entre nous ne se sont pas épuisés en régimes de toutes sortes ? Avant de reprendre les kilos envolés aussitôt les privations interrompues... Oui, car sans la participation de l’inconscient, c’est peine perdue. Si l’on dévore une baguette entière sous le coup du stress ou de l’ennui, on pourra appliquer n’importe quelle recette miracle du dernier nutritionniste à la mode, la pulsion reviendra. Il faut donc aller au cœur de l’émotion pour guérir la pulsion. Et signer un pacte de paix avec son assiette. En quelques séances, soutenus aussi par des conseils et des exercices très concrets, les patients découvrent les nouvelles ressources insoupçonnées qui leur permettent d’atteindre leur objectif avec facilité et plaisir.
Accompagnement des enfants et des adolescents
Difficultés scolaires, énurésie, angoisses, manque de confiance en soi, divorce des parents, conflits familiaux, manque de concentration. La liste des indications de l’hypnose pour les enfants n’est pas exhaustive. Les plus jeunes sont souvent réfractaires à la thérapie par la parole. Cela leur semble long, contraignant et pas très efficace. L’hypnose est alors l’outil idéal. La thérapie devient une expérience. Les suggestions inconscientes se font conte de fée, balade métaphorique, dans un univers de rêve éveillé auquel les jeunes se prêtent d’autant plus volontiers que leur vie psychique est encore en grande partie dominée par le monde de l’inconscient. Pendant la séance, pas question d’aller s’enfermer dans le « problème », mais plutôt d’ouvrir les portes qui conduisent aux solutions.